Posted on

Quel avenir pour le vélo en 2018 ?

En me promenant sur l’actualité du vélo, je suis tombé un bon article du blog Le monde qui faisait un constat des derniers déboires de la petite reine sur le sol Français: Fin de la prime pour le vélo électrique, nouveau Velib’ à la traine, Vols en série pour les service de Free Floating ou vélos en libre service sur les trottoirs…. La “bulle” vélo serait elle déjà en train d’exploser ?

Mais l’article porte alors son regard sur un point très intéressant:

“Mais une chose ne manque pas de surprendre. Pendant qu’en France, on se focalise sur l’objet vélo, sous la forme d’une aide à l’achat, du Vélib’ ou de l’avenir du free-floating, les pays d’Europe où le vélo est devenu un mode de transport légitime et quotidien ont axé leur politique sur l’usage.

Aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Italie du Nord, on trouve aussi des vélos en libre-service, des Gobee bikes et des subventions. Mais les pouvoirs publics ont surtout créé des infrastructures cyclables (des pistes bien faites, des arceaux de stationnement intelligemment disposés, des gares aménagées, etc.), dégagé de l’espace pour les cyclistes, modéré les vitesses motorisées, incité les automobilistes à changer de mode de déplacement. Le vélo y est pensé comme instrument d’une politique de transport. On se focalise sur l’usage, et non sur l’outil. Pour résumer à gros traits, ces pays préfèrent les pistes cyclables aux vélos pas chers.”